Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

  • Langues de porc sauce teriyaki.

    langue de porc teriyaki, pig's tongue teriyaki.JPG

     

    Ingrédients pour 2 personnes

    2 langues de porc

    2 c à s d’huile d’olive

    des graines de sésame noir et blanc

    Pour le court-bouillon :

    1 oignon

    1 carotte

    1 petit morceau de céleri vert

    2 branches de persil

    thym, laurier

    sel et poivre

    de l’eau

    Pour la sauce :

    2 c à s de sauce soja

    2 c à s de sucre

    1 c à café de gingembre rapé

    le jus d’un demi-citron

    1 c à s de vinaigre de riz

    Préparation.

    Dans une casserole combiner les langues, les épices et les légumes.

    Couvrir d’eau.

    Faire cuire à petit feu pendant une heure à 1 heure 30.

    Préparer la sauce en mélangeant tous les ingrédients.

    Sortir les langues et réserver.

    Personnellement j’estime que la peau des langues de porc n’étant ni rugueuse, ni coriace, il est inutile de les peler.

    Couper les en grosses tranches.

    Les mettre dans un plat avec la sauce et les y laisser au moins une heure en les retournant de temps à autre.

    Faire chauffer l’huile dans une poêle et y dorer les tranches de viande.

    Ajouter la sauce pour déglacer la poêle.


    J’ai accompagné ce plat de purée de chou-fleur que j’ai parsemée de graines de sésame grillées.

    une video de purée au chou fleur pour vous aider.

     

  • De l'origine des livres de recettes communautaires.

    livre sofia.jpg

    A propos des livres de cuisine communautaires

    Aux Etats-Unis, le premier de ces livres de cuisine de charité, A Poetical Cookbook, écrit par Maria J. Moss, a été publié en 1864 pour subventionner les frais médicaux des soldats de l’Union blessés pendant la guerre de Sécession.

     

    Le succès de ce genre d’ouvrages a porté d’autres organisations à utiliser des recueils de recettes pour lever des fonds: 3000 «livres de cuisine de charité» ont été publiés aux Etats-Unis entre 1864 et 1922… Les groupes religieux notamment se sont beaucoup servis  de cette méthode où chacune donnait sa petite recette, et on publiait la compilation.

     

    Certaines de ces recettes ont acquis une certaine notoriété comme la Mrs. Mary F. Curtiss’ Rebel soup (la soupe rebelle de Mrs. Mary F. Curtiss, aux tomates), ou la Miss M.A. Hill’s Mother’s Election Cake au Saindoux et à la noix de muscade)… Toujours sur le même principe, chaque personne y allait de sa petite recette secrète, et le résultat était un livre complet.

     

    Ces vieux livres ont inspiré un nouveau genre de littérature culinaire: des histoires de personnes et de groupes, entrelacées à des recettes.

     

    C’est ce que l’on retrouve dans les blogs culinaires actuels dans lesquels les recettes sont émaillées de récits personnels. De même qu’au travers de ces livres communautaires nous découvrons des morceaux de vie des femmes de l’époque, les blogs donneront dans le futur une idée de notre manière de manger et de cuisiner.

    A ma connaissance cette pratique n’est pas courante chez nous en Belgique.

    Par contre à Ndjamena où j’ai vécu, si nous n’avions pas dû quitter le Tchad, j’aurais pu publier un recueil de recettes au profit des œuvres patronnées par le Club des femmes internationales, toutes les recettes étaient rassemblées.

     

    Parmi les épouses d’ « expats », selon l’expression consacrée, il y avait 25 nationalités différentes et chacune proposait deux recettes.

     

    Il ne s’agissait pas de publier n’importe quelle recette de son pays d’origine, mais des recettes réalisables avec comme source d’achat le marché local uniquement, de manière à ce qu’elles soient accessible à toutes les femmes locales.

     

     

    Je possède aussi un recueil de recettes en anglais publié par des « Peace Corps » qui étaient présents un peu partout en Afrique.

    Qu’est-ce que ces jeunes volontaires n’inventaient pas pour essayer de retrouver au fond de la brousse le goût de plats introuvables : telle la recette de choucroute, faite de papaye verte.

    La recette de rats fumés qu’on y trouve montre un talent rare d’adaptation. Au choix.

     

    Manifestement cette tradition anglo-saxonne se perpétue : tout récemment une de mes petites filles, 7 ans, m’a accueillie à Londres en m’offrant un joli recueil dans lequel sont réunies 50 recettes venant d’horizons différents La photo jointe est celle du dos de ce recueil : un dessin qu’elle a réalisé. C’est amusant, regardez la balance ce ne sont pas des pounds mais bien des kilos…Les parents y ont mis gracieusement  leur talent au service d’une cause qui sollicite la générosité de la communauté.  

    Sur notre continent cette mentalité n’existe pas ou peu. On publie pour en tirer notoriété ou bénéfice, plus pour satisfaire son égo que pour partager ce qu’il  nous a été donné de connaître.

    Hélas…

     

  • Os à moelle "brulé"

    os à moelle brulé, flamed marrow bone.JPG

     

    Os à moelle « brulée ».

    Non il ne s’agit pas d’une recette mais d’une petite astuce que je viens de découvrir et qui m’a parue bien utile.

    Plutôt que de griller les os  de manière traditionnelle, je les ai mis dans le four à micro-ondes à puissance maximale pendant 3 minutes.

    Chaque four étant différent, je vous conseillerais de tester avec un petit morceau d’os avant de vous lancer dans l’aventure.

    Normalement la moelle sera cuite à cœur.

    Il vous suffira alors de griller le dessus à l’aide d’un brûleur à gaz.

    Vous connaissez le livre de Jennifer Mclagan?

    Je vous le recommande vivement.

    51tE80OA-YL._BO2,204,203,200_PIsitb-sticker-arrow-click,TopRight,35,-76_AA300_SH20_OU01_.jpg

     

     

  • Chocolate blood pudding.

     

     

     

    blood pudding.jpg

    Photo crédit google images.

    coeur-rouge.jpg

     

     

     

    Mon coup de cœur de la semaine.

     

    Chocolate blood pudding.

    Je pense que tous ceux et celles qui me suivent savent que je ne suis pas « sucrée », c’est vrai.

    Par contre cette recette m’a interpellée.

    L’auteur en est Chris Cosentino et la recette originale a été publiée sur Starschefs.

     

    Ingrédients pour 6 personnes.

    Lien pour la conversion

    3 1/3 cups crème fraîche épaisse plus 1 c à thé

    ¾ cup sucre

    1 cup sang de porc

    2 c à s de cacao en poudre

    ½ c à t de clous de girofle en poudre

    1 c à s de poivre en grains

    3 ½ feuilles de gélatine

    ¾ de zeste d’un citron

    des cerises dénoyautées pour la garniture

    Vous pouvez acheter le sang chez votre boucher ou dans les magasins asiatiques où vous le trouverez congelé.

    Préparation.

    Mettre dans une casserole 2 et 1/3 cups de la crème fraîche, le sucre, le sang, le cacao, la poudre de girofle et le poivre.

    Porter à ébullition en mélangeant lentement.

    Retirer du feu et laisser infuser pour que les saveurs diffusent.

    Faire tremper la gélatine dans le restant de la crème pendant 5 minutes ou plus longtemps si c’est nécessaire jusqu’à ce que la gélatine soit ramollie.

     

    Passer le liquide avant d’y incorporer la préparation crème-gélatine.

    Passer le tout au travers d’un tamis très fin et le verser dans des ramequins pulvérisés de «non fat cooking spray »

    Laisser prendre au frais pendant 4 heures

    Tremper chaque ramequin dans de l’eau chaude et secouer pour permettre à la pannacotta de se dégager.

    Garnir avec les cerises.

     

  • Hure de langue, vinaigrette cassis et grenade.

    hure de langues, tongue brawn.JPG

     

    Pour illustrer ma recette, je me suis procurée la hure à la Boucherie Magerotte de Nassogne dont je vous ai déjà parlé à de nombreuses reprises.

    En décoration j’ai utilisé de l’oseille rouge, de l’amarante, des baies de cassis, de pâquerettes, d’hémérocalle, de feuilles d’endive, de radis au vinaigre et du chou rave au vinaigre.

    Accompagnée de la sauce qui suit, c’était une merveille.

     

    Ingrédients pour 8 personnes.

    1 pied de veau

    50cl de vin blanc

    50 cl d'eau

    4 feuilles de laurier

    2 branches de thym

    1 oignon piqué d'un clou de girofle

    du persil haché

    sel et poivre.

    4 langues de porc


    Préparation.

    Mettre tous les ingrédients dans une casserole et faire bouillir le tout pendant 2 heures.

    Filtrer le bouillon de cuisson.

    Le remettre sur le feu et le laisser réduire de moitié.

    Par ailleurs faire cuire les langues selon la méthode indiquée dans la recette de langue de veau.

    Quand les langues sont cuites, les laisser tiédir avant de les peler.

    Prendre une terrine et y verser un fond du bouillon de cuisson.

    Mettre au congélateur quelques instants jusqu'à ce que la gelée soit prise.

    Déposer les langues dans la terrine, ajouter le persil et couvrir avec le restant de liquide.

    Vinaigrette cassis, grenade et vanille.

    Ingrédients pour 4 personnes

    2 c à s de crème de cassis

    2 c à s de vinaigre à la grenade

    ½ c à thé de sel

    1 c à c bombée de moutarde

    5 c à s d’huile d’olive

    Préparation

    Mettre tous les ingrédients sans l’huile dans un bol et mixer le tout.

    Ajouter l’huile et émulsionner à l’aide du mixer.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

  • Foie de veau au proscuito, sauce marsala et tagliatelles aux champignons.

    foie de veau au proscuito, veal liver with proscuito.JPG

    Foie de veau au proscuito, tagliatelles et sauce au marsala.

     

    Ingrédients pour 4 personnes

    4 fines tranches de foie

    4 belles tranches de proscuito

    4 tranches de fromage Fontina

    sele et poivre

    un peu de farine

    3 càs d'huile d'olive

    60 ml de vin marsala

    1 gousse d'ail écrasée

    2 c à s de beurre

    un peu de jus de citron

    2 c à s de tomates séchées coupées en menus morceaux

     

    Préparation

    Saler et poivrer la viande

    Placer la tranche de fromage sur la viande et envelopper le tout dans la tranche de jambon.

    Mettre l'huile dans une poêle, le faire chauffer et y faire dorer les roulades sur tous ses côtés.

    Jeter l'excédent de graisse et déglacer avec le marsala. Ajouter l'ail et faire réduire de moitié.

    Intégrer le beurre frais par petites parcelles en sans cesser de mélanger.

    Ajouter les tomates en dernière minute.

    Servir avec des tagliatelles aux champignons.