Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

Pota, poton, calmar.

 rejas de poton.jpg

Mangez-vous du calmar ou du poton ?

Quelle est la différence ?

Les deux sont des mollusques céphalopodes (sans coquille).

 Le Jibia, poton ou pota du Pacifique dont le nom scientifique est Dosidicus Gigas, est un mollusque de grande taille qui vit colonies importantes au large des côtes chiliennes? Il peut atteindre 1,40m et peser jusqu'à 100k, son poids moyen étant de 30 à 40k.

La qualité du pota est inférieure à celle du calmar et le prix s'en ressent, il est moins cher que la majorité des mollusques similaires.

 Les deux peuvent se cuisiner de la même manière.

Voici une recette toute simple pour vous donner envie d'en cuisiner.

Une recette inspirée de la revue Food and Travel de janvier 2012.

A long time ago…j’ai découvert les steaks de calmars en 1991 au restaurant Linger Longer de Johannesburg, je ne les ai jamais oubliés.

Grillés juste le temps minimum et donc tendres à souhait, servis avec cette sauce fruitée mais pas sucrée, une belle réussite.

 

Ingrédients pour 2 personnes

2 pavés de calmar géant

sel et poivre

le zeste râpé de 3 clémentines

2 c à s d’huile d’olive

 

1 petit chou-fleur

2 bouquets de chou fleur découpés longitudinalement

1 c à c d’huile

du lait, sel et poivre

2 c à s de mascarpone

un peu de noix de muscade

 

Pour la sauce

3 c à s d’huile d’olive

le jus de 1 clémentine

le jus de 1 citron

 

Préparation.

 

Entailler le dessus des pavés en losanges.

Saler et poivrer.

Mettre dans un plat et arroser d’huile.

Râper les clémentines et laisser mariner une heure en retournant de temps en temps les morceaux.

Cuire le chou fleur dans de l’eau salée.

L’égoutter et l’écraser à la fourchette.

Ajouter la crème et la noix de muscade.

Chauffer une poêle, y verser l’huile et dorer les tranches de bouquets.

Mélanger l’huile avec le sel et poivre, le jus de clémentine.

Griller les pavés de calmars.

Dresser l’ensemble et arroser de sauce.

Bon appétit.

 

Tout se mange dans le poton et vous trouverez sur le marché des "rejas de poton", des fouets de calmar, une expression bein imagée pour les tentacules.

C'est bon, mais...ce n'est pas du poulpe.

 

 

J'en ai préparées récemment et comme l'a dit une invitée, ah du poulpe. Non mais effectivement ça y ressemble et on n'est pas habitué à voir des tentacules de calmars, pota dans ce cas-çi, de cette taille. Il se peut d'ailleurs que bien des restaurants nous dupent en nous les servant en lieu et place de poulpe qui est beaucoup plus cher et que les touristes n'y voient que du feu.

Me voilà moins bête et j'epère que grâce à ce billet vous le serez aussi.

Un jour sans apprendre quelque chose est un jour perdu.

Commentaires

Les commentaires sont fermés.