Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

condiments

  • Le beurre d'arachides en Afrique noire ou centrale.

    peanut butter pagne.jpg

     

                                                              Photo de Tissus d'Afrique

    En Afrique les pagnes parlent, ils peuvent vous passer des messages comme celui de la photo, représentant des arachides.

    La personne qui le portera est quelqu'un qui veut afficher qu'elle est à l'abri du besoin car son symbole est celui de l'abondance.

    Si vous voulez en savoir plus, allez donc visiter mon site « Afriquartquilt »sur le textiles africains.

    Le beurre d'arachides en Afrique noire ou centrale.

    Celui que j'ai connu, vendu à la cuillère à soupe et emballé dans un morceau de papier avant l'apparition du plastique sur les marchés consistait en arachides grillées (souvent dans la sable) et ensuite écrasées au mortier avant que l'utilisation de petits moulins ne soit en usage.

    Si vous habitez en Afrique et que vous n'aimez pas fréquenter les marchés, hélas pour vous, vous pouvez acheter vos arachides grillées aux petits marchands ambulants qui sillonnent les rues ou au pire, on en trouve dans tous les magasins.

    On ne prend pas son apéro sans ces « saletés » terme africain qui sera différent selon le langage vernaculaire, mais qui aura toujours la même signification, saloperies, poubelles...dont on deviendrait dépendant.

    A tel point qu'à Abidjan où j'avais adopté un petit lapin blanc qui circulait librement dans le jardin, quand il voyait la voiture de mon mari rentrer le soir, savait que la bière allait sortir du frigo et se postait devant l'armoire dans laquelle je mettais la bouteille d'arachides. Eh oui, comme il fait très humide et que l'on en consomme beaucoup, elles se vendent en bouteilles de 750 ml, généralement décortiquées.

    A ce propos, comme dans d'autres pays elles se vendent le plus souvent avec la peau, je vous assure que si vos amis les décortiquent, cela fait désordre le lendemain matin au réveil, ces petits fragments de peau s'éparpillent partout.

    Si l'envie vous prenait de vouloir préparer ce beurre d'arachides chez vous ici en Europe, il vous faudrait acheter des arachides crues et  soit :

     de congeler les arachides pour pouvoir les frotter entre vos mains et les éplucher plus facilement.

     de leur laisser la peau

    Les étaler sur une plaque de cuisson et les enfourner à 180° pendant 20 à 30 minutes.

    Retirer, laisser refroidir et saler.

    Si vous les avez grillées avec leur peau, la tâche devient plus aisée. Mettez-les dans un sachet en plastique et pressez-les les unes contre les autres en tournant, déposez- les sur une plaque et soufflez.

    Passons à la recette :

    pour environ 250 g d'arachides il faudra

    1 c à s de sel

    125 ml de miel.

    Préparation :

    à la main vous les écraserez dans un mortier pendant environ 45 minutes

    dans le bol mixer il vous faudra peu de temps

    Quand elles seront telles que vous le désiriez, versez le miel et le sel.

    Mélangez et mettez dans des pots.

    Bon appétit

    j'ai vu qu'en Thailande on épluche chaque arachide et en plus on enlève le germe, de la folie, non je vous ne vous montrerai cette méthode qu'en video

  • Roulades de saumon fumé aux oeufs de poisson et caviar.

    caviar.jpg

     

    Une recette qui date de mes débuts en cuisine, donc je suppose que je peux la classer dans les recettes « vintage » des lundis.

    Elle provient d’un magazine Cuisine d A à Z, supplément des Femmes d’aujourd’hui de l’époque.

    Ingrédients pour 8 personnes.

    8 tranches de saumon fumé

    4 œufs

    250 g d’œufs (tarama)

    4 tranches de pain de mie

    1 bol de lait

    un citron et demi

    poivre

    2 dl d’huile d’olive

    1 pot d’œufs de lump ou un petit pot de caviar, c’est plus cher mais plus raffiné

    persil

    olives noires

    Préparation

    Mettez les œufs à l’eau froide et faites les bouillir pendant 10 minutes.

    Pendant ce temps, ôtez la croute des tranches de pain de mie, mettez cette mie dans un bol et arrosez-la de lait ; pétrissez puis pressez la mie pour en extraire l’excédent de lait.

    Mettez le tarama dans une terrine ; ajoutez la mie de pain et fouettez légèrement avec un petit fouet à sauce pour bien mélanger ces deux éléments ; incorporez peu à peu l’huile d’olive en procédant comme pour une mayonnaise, dont la préparation doit avoir la consistance.

    Pressez les 3 moitiés de citron, puis ajoutez peu à peu le jus de citron à la préparation sans cesser de fouetter légèrement, poivrez selon votre goût.

    Préparez les roulades de saumon fumé ; étalez chaque tranche bien à plat ; posez au centre une portion de tarama préparée en forme de gros cigare et roulez la tranche de saumon.

    Disposez les roulades côte à côte sur le plat de service.

    Epluchez les œufs durs, coupez-les en rondelles ; disposez une rondelles sur chaque roulade de saumon et garnissez chaque rondelle d’œuf dur d’une cuillère à café d’œufs de lump ou de caviar.

    Décorez le plat avec quelques brins de persil et des olives noires.

    foto_abbondio1.jpg

     

     

     

     

     

  • Un sandwich à propos de la sauce maggi

    karami bar merguez.JPG

    Le flacon typique de la sauce Maggi, on en trouve encore au sommet d’un rayon de grande surface en cherchant bien. Les belges n’en ont jamais utilisé beaucoup à ce que je sache contrairement à nos voisins hollandais qui ont peut-être ramené cette coutume d’Indonésie.

    Dans mon esprit, mettre du maggi, sans majuscule est normal, de même que j’utilise un bic sans majuscule non plus. Cela représente un produit et non une marque.

    Il est présent dans la cuisine ou sur la table depuis que j’ai quitté la Belgique en 1946.

    Et quand les bouteilles étaient vides, les vieux coloniaux les utilisaient pour y garder leur mixture maison à base de piment.

    Chacun avait sa recette mais en général cela consistait simplement en de petits piments oiseaux conservés dans du wisky et ou à de l’huile.

    L’embout doseur permettait de régler la quantité que l’on ajoutait dans la soupe.

    Je n’ai pas oublié le goût désagréable de celui qui était conservé à l’huile comme celui de mon beau-père qui était parti célibataire au Congo en 1924 et qui a continué jusqu’à la fin de sa vie à le préparer de cette manière, l’huile devenant rance, beurk.

    Comme j’ai voyagé pendant toute ma vie, ces petites bouteilles m’ont accompagnées presque partout.

    Aux Philippines, le dernier pays où nous avons vécu avant la retraite de mon mari, avec le soja et le Vetsin (un mélange de glutamate et de sel) c’est commun dans leur cuisine, qui oserais-je le dire n’est franchement pas terrible.

    Et pour en venir à ma recette du jour, ne la faites pas si vous n’avez pas de maggi, vous seriez déçus.

    Nous avons découvert ce « sandwich » à Niamey au Niger en 1984, dans un petit établissement tenu par un vieux français qui n’avait que ça à son menu ou alors on pouvait opter pour du filet de bœuf au lieu de merguez.

    Depuis lors, c’est resté un classique des jours où je n’ai pas envie de cuisiner.

    Pour ma recette c’est beaucoup dire, car recette il n’y a point :

    il vous faudra pour 2 personnes:

    du pain baguette

    des merguez

    des oignons émincés

    du Maggi

     

    et pour les préparer il suffira

    de cuire les merguez

    de fendre les morceaux de baguette

    de les remplir d’oignons

    d’y déposer les saucisses

    d’assaisonner de sauce

    ENJOY

    Photo de la bouteille et lien vers Wikipedia

  • Tortillas et gésiers de volaille, sauce sriracha.

    coeur-rouge.jpg

    Ma recette coup de coeur du samedi

    sriracha sauce.jpg

     

    Tortillas aux gésiers de volaille.

    C’est ma recette coup de cœur de la semaine, empruntée pour la circonstance à un chef américain d’origine allemande, Hans Susser, qui est à la retraite ce qui lui a permis de devenir  un blogueur très actif.

    C’est comme moi une personne qui a connu l’époque où on mangeait l’animal de la tête à la queue et il apprécie encore de cuisiner les « bas morceaux », avec le même esprit de #onmangetout, on est anti gaspi.

    Je vous invite bien évidemment à aller visiter son blog.

    Voici sa recette.

    Ingrédients :

    des gésiers de poulet,

    du vin rouge

    de l’ail, du sel et du poivre de Cayenne

    des oignons

    de la coriandre fraîche

    des flocons de pili pili

    des tortillas

    un peu d’huile

    Pour la sauce :

    de la sauce soja

    des échalotes

    du jus de citron

    un peu de vinaigre de riz,

    un peu de sucre

    du sriracha ou autre sauce piquante équivalente

    Préparation.

    Faire mijoter les gésiers avec le vin, l’ail, le sel et le poivre jusqu’à ce qu’ils soient tendres.

    Egoutter.

    Les frire dans une poêle avec un peu d’huile pour les faire dorer.

    Les enlever, réserver et les remplacer par l’oignon émincé pour les dorer aussi.

    Pour servir parsemer les gésiers de coriandre et de pili pili.

    Servir avec les tortillas et la sauce.

    Recette de la sauce sriracha

    Table de conversion

    Ingrédients

    1 et ¾ pounds de piments jalapeno rouges vidés et fendus en deux

    3 gousses d’ail

    2 c à s de sucre

    1 c à s de sucre brun

    ½ cup de vinaigre blanc

    de l’eau

    1 c à s de sel

    Préparation.

    Mettre dans le mixer les piments, l’ail, le sucre et le sel.

    Mixer le tout.

    Verser dans un récipient en verre bien propre et conserver pendant 7 jours dans un endroit frais.

    Mélanger chaque jour.

    Des bulles peuvent apparaître, mais ce n’est pas inquiétant.

    Quand la semaine est écoulée, verser la préparation dans un petit poêlon, ajouter le vinaigre et porter à ébullition. Laisser mijoter 5 minutes à petit feu.

    Laisser refroidir et mixer à nouveau.

    Ajouter un peu d’eau si c’est nécessaire.

    Passer au chinois pour éliminer les parties solides.

    Vérifier l’assaisonnement selon votre goût.

    Mettre dans un bocal au frais.

    Cette sauce peut se garder jusqu’à 6 mois.

     

     

     

  • Moutarde à la Leffe et à la rhubarbe.

     

    Moutarde,芥末, mostaza, mustard.jpg

     

    Moutarde à la Leffe et rhubarbe.

    Moutarde,芥末, mostaza, mustard

    Ingrédients pour un petit pot de moutarde,

    25 g de graines de moutarde noire

    25 g de graines de moutarde blonde

    60 ml de vinaigre de Leffe brune

    60 ml de Leffe brune

    1 c à café de sel

    2 petites tiges de rhubarbe

    Préparation.

    Mettre les graines dans un bol et les couvrir de vinaigre et de bière.

    Saler.

    Laisser les graines gonfler pendant 3 jours.

    Le jour de la préparation, enlever toutes les parties fibreuse de la rhubarbe et la découper en morceaux.

    Cuire 3 minutes au Micro-ondes à pleine puissance.

    Mixer la rhubarbe.

    Filtrer les graines et les mélanger à la rhubarbe.

    Mettre en pot.

     

  • Concombres à la vodka, menthe, lime de Palestine

    concombre vodka.JPG

    bocal concombre.JPG

    Dans le petit supermarché turc « Ali Baba » de Liège, je me suis laissée tenter par des concombres plus petits que ceux que l’on trouve généralement dans les grandes surfaces.

    Comme on trouve rarement des cornichons à mettre au vinaigre, je me suis dit que ceux-ci feraient l’affaire.

    De plus j’avais mis dans mon pense-bête Evernote une recette d’un blog que j’adore http://frombellytobacon.com

    N’ayant pas de gin, je l’ai remplacé par de la vodka qui est très parfumée.

    La menthe est superbe dans mon jardin pour le moment et le pili pili est superbe.

    J’ai remplacé le  citron par du zeste râpé de lime de Palestine du jardin de Olhar feliz

    Les ingrédients pour 1 bocal.

    500 g de concombre coupés en tranches

    200 ml de vin blanc

    100 ml de vodka

    1 échalote émincée

    10 feuilles de menthe

    du pili pili (au goût)

    2 c à t de sel

    1 c à thé de sucre

    le zeste d’une lime de Palestine

    4 baies de genévrier

    Préparation.

    Déposer le concombre, l’échalote, la menthe et le pili pili dans un bocal et y verser la vodka.
    Porter le vinaigre, le sel, le sucre et le zeste  à ébullition.

    Laisser refroidir avant de le verser sur les légumes.

    Fermer le bocal et le laisser reposer 3 jours avant de déguster.