Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

cuisine espagnole

  • Habas Eloy.

     

     

     

    habas eloy.jpg

    Habas Eloy

     

    j'ai déjà mangé les habas (fèves) sautés avec de la butifarra et avec des calmars. Aujourd'hui je choisis donc les habas salteadas comme tels au menu d'un routier Eloy sur la N332 à El Campello.

    Comment est-ce possible de cuisiner quelque chose d'aussi dégueulasse pour la rime avec habas salteadas avec un aussi bon produit.

    Même crus avec un peu de sel à l'apéro avec une bière, un grand classique espagnol, c'est délicieux.

    Et ce midi, je suis encore de très mauvaise humeur en en parlant, j'ai goûté et j'ai laissé, beurkkk même la soupe aux poireaux des hopitaux est moins mauvaise. Ils les ont bouillis avec quelques rares mini lardons perdus dans le jus.

     

    Après ceux du Club nautico de chez nous à la Marine Greenwich, quelle déception.

    habitas salteadas.jpg

     

  • Fèves à la catalane.

    habas salteadas.jpg

    butifarra blanca (1).jpg

    Habas a la catalana (fèves à la catalane)

     

    J'ai acheté cette butifarra et franchement cela n'a guère de goût. En réalité c'est de la saucisse cuite et j'en ai mangé de la bien meilleure, celle coupée au couteau que j'achète à Givet notamment et la saucisse italienne aux graines de fenouil que j'achète à Liège.

     

    Ce n'est pas pour la cause que je vais la jeter.

    J'ai trouvé une recette fort bien présentée sur le blog où elle est accompagnée de fèves que j'adore, cela devrait compenser.

     

    Donc :

    j'ai fait fondre des petits lardons (ici le lard curado comme il l'appelle, est tellement meilleur qu'en Belgique sauf celui de la Boucherie Magerotte de Nassogne). Quand il a bien rendu son gras, je l'ai jeté et l'ai remplacé par de l'huile d'olive, si si, je prends soin de ma santé.

    J'ai ajouté un oignon émincé et quelques tiges d'ail que j'ai légèrement laissé fondre avant de mettre les fèves.

    Comme assaisonnement, un filet d'anis, un cube bouillon Maggi, deux tiges de menthe, du poivre.

    La butifarra coupée en rondelles, je ne l'ai ajoutée qu'à la fin de la cuisson.

    Vous remarquerez que je n'épluche pas les fèves, je mange tout.

    Lutter contre la pollution, mangez vos poubelles.

     

    Et vous savez quoi : je n'en referai plus.

     

     

     

     

     

  • Ris d'agneau ou mollejas ou lleterolas

    Mollejas de cordero o lleterolas.

     

    Il me semblait bien que ces morceaux ressemblaient aux ris d'agneau que j'ai déjà achetés et mangés mais comme ils étaient étiquetés « lleterolas » et que à ma question de savoir si ce n'était pas l'équivalent des kokoxas du bacalao, la vendeuse avait répondu que si, et ce n'est qu'en les regardant de près à la maison et en cherchant la traduction que j'ai eu la confirmation que j'avais acheté des ris. Pas de regret, c'est tellement bon et pour la cuisson, aucun souci. Sautés dans de l'huile d'olive avec quelques gousses d'ail non épluchées, c'est parfait.

    Je les ai accompagnés de la salade à la mode sud-africaine d'Ina Paarman et j'ai déjeuné comme une princesse.

     

     

     

     

  • Ragoût de pied de porc aux haricots de Soissons.

     

    Ragoût de pied de porc aux haricots de Soissons.

    Alubias blancas (granja) con manitas de cerdo

     

    J'ai pu apprécié ce plat pour la première fois dans une auberge espagnole préparé avec des oreilles de porc. J'ai tenté l'expérience avec des pieds et je trouve que le résultat est encore meilleur.

     

    Je vous propose dans la recette. C'est « un plato de cucharra » en espagnol, c'est à dire un plat qui se mange à la cuillère.

     

     

     

     

    Ingrédients pour 2 personnes.

     

    Pour la cuisson des pieds

    1 branche de céleri

    1 oignon

    2 carottes

    des grains de poivre et du sel

    2 feuilles de laurier

    1 branche de thym

    2 pieds bien nettoyés

     

    Pour le ragoût

    1 oignon émincé

    5 gousses d'ail non pelées

    les légumes de la cuisson des pieds écrasés

    1 càc de paprika piquant

    1 càc de paprika doux

    1 pincée de brins de safran

    1 tranche de lard gras

    1 bocal de haricots cuits.

    Un peu de coriandre (facultatif)

     

    Préparation

     

    Cuire les pieds, les laisser refroidir et les désosser.

    Garder les légumes et les écraser grossièrement.

    Garder un peu de bouillon de cuisson.

    Dans une casserole faire fondre la tranche de lard pour obtenir suffisamment de graisse que pour y dorer l'oignon et l'ail.

    Ajouter les épices et le bouillon, la viande et les haricots.

    Laisser bien mijoter le tout pour que les parfums se mélangent et parsemer de coriandre fraîche avant de servir.

     

     

     

     

     

  • Anneaux de calmars à l'albariño.

     

    anillos de calmares.jpg

     

    On dirait des morceaux de pomme, vous ne trouvez pas.

    Mais non, ceux et celles qui me connaissent savent que le sucré ce n'est pas ma tasse de thé.

    Ce sont des anneaux de calmars que j'ai coupés en morceaux pour pouvoir les prendre plus facilement et les manger plus proprement.

     

    La recette est inspirée une fois de plus de www.gastronomycia.com.

    De l'albariño je n'en avais jamais bu. C'est un vin espagnol blanc de la région de Rias baixas en Galice très fruité et sec à la fois, j'adore.

     

    Souvent en cuisant les calamars ils rendent beaucoup d'eau et il faut les cuire longtemps pour réduire la sauce. J'ai donc tenté une autre manière, je les ai mis dans une poêle bien chaude et je les ai laissés sur le feu jusqu'à ce qu'ils soient blancs et fermes. C'était parfait, ils étaient restés tendres à souhait.

    J'ai alors fait chauffer de l'huile d'olive dans une poêle aussi, j'y ai fait fondre 250 g de lardons fumés, ajouté 2 gros oignons détaillés en morceaux de moyenne grosseur pour les dorer, versé un

    verre de vin, 3 c à s de sauce soja et laissé mijoter 5 minutes .

    Sel et poivre à volonté.

    J'y ai alors ajouté les calmars et coupé la source de chaleur.

    Pendant 1/2 h j'ai bien mélangé le tout à plusieurs reprises et mis au frigo jusqu'au lendemain.

     

     

    Un délice

  • Pincho d'avocat et de sardines

    avacats, sardines

    En Espagne il ne faut pas se compliquer la vie pour préparer de bonnes choses car les ingrédients de base sont savoureux à souhait

     

    La preuve avec cette recette qui est mon adaptation de la recette de http://www.gastronomiaycia.com/2010/07/25/aguacate-con-anchoas-y-vinagreta-de-aceitunas-negras/ qui elle-même est inspirée de la “flauta de aguacate y anchoas de Ferran Adrià”.

    Il vous reste à créer la vôtre.

    En léger repas de midi, en apéro dînatoire, en version plus petite pour un pincho....

    C'est, sans prétention, délicieux.

     

    Il m'a fallu

    du pan cristal en Espagne ou du ciabatta en Belgique

    des filets de sardines “anchoadas” salés et conservés dans de l'huile d'olive

    des avocats

    des tomates

    des olives noires

    une échalote

     

    Pour la préparation

    peler les avocats et les couper en tranches

    évider les tomates ne garder que les graines et leur “gélatine”

    préparer la vinaigrette avec 50 g d'olives noires dénoyautées et grossièrement hachées au couteau, 70 g d'huile d'olive, 1 c à s d'échalotes hâchées, 10 g de vinaigre de cidre.

    Ne pas préparer à l'avance car les tranches d'avocat s'oxyderaient.

     

     

    Monter en commençant par le pain, le filet de sardines, le caviar de tomates et la vinaigrette.

     

    J'ai mis les tomates évidées au congélateur pour une prochaine préparation.