Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

abat

  • Soupe de tête de lotte aux moules, safran, noisettes.

    soupe de tête de lotte et moules.JPG

    Etonnante et surprenante cette recette inspirée de celle du site de cuisine européenne.

    Jamais je n'aurais imaginé mettre de la noix de muscade et de la cannelle avec des amandes et des noisettes dans une soupe de poisson. Et pourtant nous nous sommes régalés.

    Les saveurs éclataient dans la bouche, 5 miams de ma part.

     

    Pour le bouillon

    1 tête de lotte

    les têtes de carapace de 500 g de crevettes

    1 cube de bouillon de poisson

    6 c à s de purée de tomates

    200 ml de vin blanc sec

    sel et poivre

     

    Pour la soupe

    200 g de filets de merlan

    1/2 k de moules

    4 c à s de tomates râpées

    1 oignon émincé

    3 gousses d'ail écrasées

    2 tranches de pain grillé

    10 amandes grillées et 10 noisettes grillées

    1 pincée de safran

    1 pincée de noix de muscade

    1 pincée de cannelle

    2 c à s d'huile d'olive

     

    Préparation.

    Dans une grande casserole, mettre les carapaces et les têtes de crevettes, le cube de poisson, le vin blanc, sel et poivre et la tête de lotte.

    Couvrir d'eau.

    Porter à ébullition et laisser cuire 15 minutes.

    Enlever la chair du poisson et la réserver.

    Laisser refroidir et passer.

    Dans un autre poêlon faire chauffer l'huile et y dorer l'oignon et les 2 gousses d'ail.

    Ajouter ensuite la tomate râpée et le pain grillé.

    Transférer dans une casserole et y verser le bouillon

    Ajouter les filets de merlan et la chair de la tête de lotte.

    Porter à ébullition et laisser cuire à petit feu.

    Par ailleurs dans un mortier écraser les noisettes, les amandes, la 3ème gousse d'ail et le safran.

    Mouiller avec 2 c à s de bouillon et bien mélanger avant d'ajouter dans la casserole.

    Laisser encore 5 minutes sur le feu et servir.

  • Tendons de boeuf comme à Mendoza.

    recette de tendons de boeuf, cuisine argentine, abat, offal, patitas

     

    Peinture de Christophe Engel.

    tendon_001.jpg

     

    Tendons de boeuf comme à Mendoza-Argentine.

    Photo Google images

    Il faut souvent chercher beaucoup pour trouver la recette que l'on cherche. Je pense que c'est du au fait que les noms attribués à certains morceaux différent de pays à pays.

    Ainsi le plat nommé "patitas" à Mendoza est un plat de tendons et non de pieds. Après avoir cherché lontemps les patitas, je suis passée à "tendones" pour découvrir que cela s'appelle aussi "nervios".

    J'adorais ce plat, j'ai vraiment une attirance particulière pour toutes les parties de l'animal qui contiennent beaucoup de  collagène.

    Les chinois vendent même des tendons séchés. D'après leurs croyances, la consommation de ces tendons permettrait d'avoir des jambes fortes, entendez par là des articulations en bon état.

    La plupart des gens confondent entre graisse et collagène, cela est du à l'aspect gélatineux et translucide de la chair, alors que ce n'est que du collagène.

     

    La recette est très simple.

    Ingrédients pour un plat de 4 personnes en tapas.

     300 g de tendons de boeuf

    1 oignon

    1 carotte

    thym et laurier

    sel et poivre

     

    de l'huile d'olive

    du vinaigre

    de l'ail écrasé

    du paprika

    du pili pili

    le tout selon votre convenance

     

    Préparation.

    Mettre les tendons dans une casserole à pression dite aussi cocotte minute, couvrir d'eau et ajouter les légumes et épices.

    Laisser cuire au moins 45 minutes ou jusqu'à ce que les tendons soient bien tendres.

    Les retirer du bouillon de cuisson et les découper en tronçons de 3 ou 4 cm.

    Les assaisonner.

     

     

  • Ma recette coup de coeur: langue de boeuf aux radis et miso blanc.

     

     

    langue_de_boeuf_sauce_piquante.png

    Photo du web.

     

     

    Ma recette coup de cœur de langue de bœuf aux radis, concombres et miso blanc.

    Bart d’Hooge, un blogueur du groupe des blogueurs belges, est comme moi, fan de la cuisine de Chris Cosentino du restaurant Incanto à SF aux States.

    La grosse différence entre nous deux est que ce veinard a eu l’occasion d’y goûter lorsqu’il vivait aux Etats-Unis.

    Il vous en parlera un de ces prochains jours.

    Voici la traduction française en résumé de la recette de Bart dont je vous conseille vivement d’aller visiter le site www.nullammicrowaveum.com

    Ingrédients :

    1 langue de bœuf

    1 échalote

    2 feuilles de laurier

    1 branche de thym

    1 carotte

    1 branche de céleri

    des concombres

    des asperges

    des radis

    du miso blanc

    Préparation.

    Faire tremper la langue pendant quelques heures dans de l’eau sale.

    La rincer sous l’eau courante.

    Mettre de l’eau dans une casserole et porter à ébullition.

    Couper les légumes en morceaux et les ajouter à l’eau de cuisson.

    Enlever la langue dès que l’ébullition a repris, la rincer.

    Remettre la langue dans la casserole et laisser mijotes de 2 à 3 heures.

    Ecumer de temps en temps.

    Retirer la langue quand la peau commence à se détacher et la peler immédiatement.

    Laisser refroidir.

    Pour la présentation et l’accompagnement, Bart dans son site vous en dira plus long.