Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

agar agar

  • Dessert thai aux feuilles de pandanus et noix de coco.

    dessert boupa finiguet.JPG

    pandanusguet.JPG

    cuisine boupaguet.JPG

    dessert thai2guet.JPG

     Le pandanus vous connaissez ?

    Moi je le connaissais en tant qu’arbre tropical mais dans les pays dans lesquels j’ai vécu, il n’était pas utilisé dans la cuisine. C’est donc avec beaucoup d’étonnement qu’après avoir goûté un dessert de mon amie thai Boupa et lui avoir demandé de me parler de sa recette préparée avec des feuilles achetées dans une épicerie asiatique, que j’en ai découvert l’usage culinaire.

    Chance on a trouvé la traduction thai (baitay avec notre alphabet) français dans un petit dictionnaire basique.

    Dans mes livres j’ai effectivement lu que des panicules parvenues à maturation on extrait un parfum très répandu en Inde. Il sert à parfumer l’huile capillaire, le savon et le tabac, et également des mets, des friandises et des boissons.

    Je vous ai déjà parlé des recettes de Boupa dans

    raviolis

    un repas thai

    Tom yum de pattes de poulet

    Pour cette recette-ci qui convient en dessert pour 12 personnes au moins

    Il vous faudra

    1 l d’eau

    1 l de jus de coco frais (il paraît que le jus de coco en boîte ne convient pas)

    300 g de sucre

    1 morceau de sucre de palme

    1 sachet de 25 g d’agar agar.

    Pour le préparer.

    Râper des noix de coco fraîches en quantité suffisante que pour récolter 1 l de jus

    Faire bouillir l’eau et y infuser un bouquet lié de 5 ou 6 feuilles de pandanus.

    En prélever un peu pour y dissoudre l’agar agar.

    Faire chauffer le lait de coco.

    Mélanger les trois préparations.

    Verser le tout dans un plat rectangulaire (pour cette quantité il vous en faudra plusieurs).

    Les 2 liquides vont se séparer à vue d’œil, c’est amusant.

    Il ne faut surtout pas remuer mais laisser reposer au froid jusqu’au lendemain.

    Découper ensuite avec un couteau en lame de scie et déguster.

     

     

     

  • Agar agar

     

     
    agar agar non titré.jpg
    En diététique j'avais appris que l'agar agar servait comme épaississant non calorique, il procure une impression de manger plutôt que de boire.
    Dans le Surface design, pour l'art textile, je savais qu'il servait également d'épaississant pour la sérigraphie notamment.
    Pendant que j'étais aux Philippines j'ai découvert qu'on le cultivait dans des parcs marins, ce qui a permis de procurer quelques rentrées financières aux personnes locales. les cultivateurs m'ont interrogée sur son utilisation. A l'époque je ne me doutais pas qu'il était entré dans la cuisine actuelle. Le voici donc séché et prêt à être vendu pour l'exportation.
    La photo a été prise sur l'île de Mindanao à Ipil.