Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

césaria evora

  • Pain prego à la belge.

    pregos belge, pregos belgian style.JPG

     

    Pregos à la belge.

    Pourquoi à le belge ?

    En réalité j’ai hérité cette recette de l’époque des « piscinnades » à Lubumbashi au début des années 60.

    Mais le jour où, à Kananga, je m’étais proposée pour en préparer pour un pique nique, je ne me doutais pas que c’était au départ une recette portugaise et que Chico, portugais allait faire de grands yeux.

    J’entends encore l’éclat de rire de cet ami, s’esclaffant : ça des pregos, non !!!! tout en ajoutant, c’est très bon mais cela n’a rien à voir avec le pregos d’origine.

    Peu importe j’ai continué à les préparer à ma façon, les enfants et petits enfants aussi.

    Ce sont les pregos de mami

    Et pour vous mettre dans l'ambiance je vous propose d'accompagner la lecture de la recette aux sons de Saudade de la regrettée cap verdienne Cesaria Evora

     

     

     

    La recette.

    Ingrédients par personne :

    150 g de bœuf coupé en fines tranches

    du pain baguette

    du chou râpé

    des rondelles de tomates

    du vinaigre

    de la noix de muscade

    Pour la marinade :

    de l’huile

    de l’ail, de l’origan blanc

    Sel et poivre.

    Préparation.

    La veille détailler le chou en fines lamelles.

    Le mettre dans un plat.

    Chauffer le vinaigre et le verser sur le chou.

    Ajouter l’huile et les épices.

    Laisser reposer toute la nuit.

    Cela permet au chou de se ramollir un peu.

    Mettre les tranches de viande dans un plat, les recouvrir d’huile.

    Ajouter l’ail, l’origan, le sel et le poivre.

    Retourner la viande de temps à autre.

    Le jour même.

    Assaisonner les tomates.

    Couper les baguettes et les fendre.

    Les badigeonner avec l’huile de la marinade.

    Griller légèrement le pain au BBQ et cuire les tranches de viande.

    Mettre de la viande, des tomates et du chou sur la moitié du pain et refermer avec l’autre moitié.