Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

cartilages

  • Plaidoyer pour la réhabilitation de certains abats.

    oreilles aux pâtes.JPG

     

    Plaidoyer pour la réhabilitation de certains abats.

     

     

    Si je rédige ce petit billet c’est pour remettre les pendules à l’heure quant à la consommation de pieds, oreilles et museau de porc et également les pieds et la tête de veau.

     

    Pourquoi ont-ils si mauvaise réputation en dehors de l’effet Beurkkk. Ils sont gras, je ne dirai pas le contraire.

    Mais contrairement à beaucoup d’autres aliments, leur graisse n’est pas cachée.

    Par contre elle est tellement aisée à éliminer. Pour les préparer il faut les précuire. Quelle merveilleuse solution, en les préparant la veille il est tellement simple d’éliminer la couche de graisse qui s’est figée sur le dessus du récipient.

    Il ne reste qu’à choisir la recette pour les accommoder.

    Vous pouvez vous imaginer en train d’enlever les petits morceaux de graisse du saucisson ?

    Quand je pense que certaines personnes mangent des rillettes.

    Et quand vous passez au dessert, quelle quantité de matière grasse ajoutée au sucre, ce qui est pire, ingurgitez-vous ?

    Je vois pour le moment à la TV des vacanciers à la mer du Nord qui mangent une superbe gaufre à la crème, bonjour les graisses (de quelle origine) et tout le monde trouve ça normal.

    Mais quand je dis que j’ai mangé un pied de porc, en buvant une bière en plus, shame comme disent les anglais, on me demande comment je fais pour garder ma ligne…

     

    J’ouvre mon plaidoyer, j’aligne mes arguments POUR

    1 Le régime Okinawa suggère de mâcher longuement les aliments, les pieds, le museau et les oreilles de porc s’y prêtent particulièrement, ce n’est pas du « sans travail » comme on dit en Afrique

    2. Le pied a la particularité d'être très riche en collagène, tissu conjonctif de soutien particulièrement dense, long à digérer et très bourratif, qui peut être d'un grand secours chez les sujets à fort appétit, difficile, à rassasier.

    3 La partie gélatineuse non grasse des bouillons ou fonds de viande faits avec des os et des cartilages, notamment les pattes et la queue, est une forme de collagène brut naturellement hydrolysé. Par exemple, le traditionnel fond de veau en est une bonne source.

    5 Dans le blog de Tasca da Elvira Elvira parle des oreilles en ces termes :  

    « personnellement, j'adore ça! La salade d'oreille est un petisco (tapa portugaise) très apprécié au Portugal, au moins autant que la salade de poulpe. On la consomme en petites portions pour accompagner un verre ou attendre le repas, au restaurant. Et il existe une raison en or pour en abuser: toutes les parties cartilagineuses et gélatineuses du porc sont extrêmement riches en protéines et en collagène, mais totalement dépourvues de graisse. À Okinawa, île japonaise connue pour son nombre record de centenaires, on consomme du poisson frais, bien sûr, mais surtout la couenne, les pieds et la face du porc. Résultat: des centenaires minces et en pleine forme, avec des peaux de bébés bien lisses. Cette information m'a été confirmée par Akemi, une jeune femme nippo-brésilienne qui réside au Japon, auteure du blog culinaire en portugais Pecado da Gula. Ma recette pour rester jeune et belle...! « 

    Et quand on parle du régime d’Okinawa, ce n’est pas du n’importe quoi.

     

    6 J’ai relevé par ailleurs ceci de Fiona MacDonald Smith

    As Britain's spending on cosmetic surgery soars, Fiona MacDonald Smith suggests it's time that we chopped and changed our diet instead

    The latest anti-ageing food? Pigs' trotters. That's right, you heard it here first. In New York, the most talked-about new opening of the past couple of months has been a Japanese restaurant called Hakata Tonton, where 33 out of the 39 dishes contain pigs' feet. The reason for this, according to its owner, Himi Okajima, is that they are rich in collagen, the protein responsible for skin and muscle tone, more recognisable to beauty addicts in the form of face creams and fillers.

    "Collagen helps your body retain moisture," says Okajima, who has introduced a chain of restaurants specialising in collagen cuisine in Japan. "Your hair and skin will look better, but it's not just for looking beautiful now. If you begin eating collagen in your thirties, you will look younger in your forties."

    7 Je vous conseille également cet article qui traite du collagène http://journal.de-la-sante.fr/fiches-sante/le-collagene/ dans lequel les abats sont cités comme une des sources alimentaires.

    8 Ce que vous pensez être de la graisse parce que c’est brillant et transparent dans les morceaux de tête de veau, par exemple, sont en réalité des parties gélatineuses remplies de ce fameux collagène.

    9 En Médecine traditionnelle chinoise, on recommande depuis des millénaires de consommer du cartilage animal pour soigner les troubles articulaires. D’ailleurs, sainte Hildegarde de Bingen, une mystique du XIIe siècle, mentionnait les vertus du fond de veau à cet égard.

    10 Le collagène est une protéine présente dans toutes les structures du corps : peau, cartilages, tendons, ligaments et tissus conjonctifs. Il représente de 30 % à 35 % des protéines totales de l'organisme et assure la cohésion, l’élasticité et la régénération de tous ces tissus.

     

    A PRENDRE EN CONSIDERATION

     

    Le pied, et tout spécialement le pied de porc, est riche en lipides et en cholestérol. Il est donc déconseillé chez le sujet à risque cardio-vasculaire et chez l'obèse. Cependant, il faut savoir que le pied se prête à un dégraissage facile et à un allégement calorique qui réduit la portée de cette mise en garde.
    Enfin, il faut savoir que le pied est riche en purines et sa consommation est donc à limiter chez le goutteux ou en cas d'excès d'acide urique.

    Je vais me répéter mais si vous cuisez ces morceaux la veille et que vous dégraissez le bouillon de cuisson, n’ayez aucune crainte ni pour votre cholestérol, ni pour votre ligne.