Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

cerises de cayenne

  • Cochon de lait au yuzu et kafir sur lit de pommes au gingembre, confiture de cerises de Cayenne.

    cochon de lait.JPG

     

     

    Cochon de lait au yuzu et kafir sur lit de pommes au gingembre, confiture de cerises de Cayenne.

     

     

     

    L’occasion fait le larron. On ne revient pas avec du yuzu sans l’utiliser. Je vous avouerai même que celui que j’ai utilisé aujourd’hui était tombé par terre victime des mouches méditerranéennes, mais tout n’était pas à jeter, j’ai donc utilisé la partie qui n’était pas endommagée.

     

    Comme la propriété de Olhar feliz abrite des ruches, il est exclu de traiter les arbres contre cette peste.

     

    Le yuzu en parfait état qui m’a été offert, qu’en feriez-vous ? Je cherche une idée.

     

    Comme j’avais acheté du cochon de lait, je lui ai associé un peu du résultat de la cueillette et bien m’en a pris.

     

    Là franchement me recette 100% invention maison est à conseiller.

     

     

     

    Ingrédients pour 2 personnes :

     

     

     

    750 g de cochon de lait

     

    1 petit verre de cognac

     

    2 c à s d’huile d’olive

     

    le jus d’une orange

     

    un peu d’écorce de yuzu

     

    2 feuille de kafir

     

    sel et poivre

     

     

     

    2 c à s de beurre

     

     

     

    Pour les pommes :

     

    2 pommes Granny Smith épluchées et détaillés en fins quartiers

     

    1 cm de gingembre râpé

     

    2 c à s de beurre

     

     

     

    Préparation.

     

    La veille faire mariner la viande avec tous les ingrédients sauf le beurre.

     

    Le lendemain, faire fondre la moitié du beurre dans une casserole pour y dorer la viande.

     

    Quand celle-ci est bien dorée de tous les côtés, ajouter le liquide de la marinade et continuer la cuisson à petit feu environ 20 minutes.

     

    Faire fondre le beurre pour y dorer les tranches de pommes.

     

    Ajouter le gingembre râpé.

     

    Quand la viande est cuite, la retirer et réserver.

     

    Ajouter la 2ème c de beurre bien froid détaillé en petites parcelles en les intégrant progressivement à la sauce en battant bien le tout.

     

     

     

    J’ai accompagné ce plat d’une confiture de pitangas (cerises de Cayenne) faite maison bien sur.

     

  • Requeijao et confiture de pitangas (cerises de Cayenne)

    requeijao.JPG

     

    Requeijao et confiture de pitangas (cerises de Cayenne).

     Je n’ai jamais fait de confiture de ma vie pour la bonne raison que je n’en mange jamais.

    Aussi loin que je retourne dans ma mémoire, le petit déjeuner était déjà salé. Je mangeais des kippers au petit déjeuner sur les paquebots qui traversaient l’Atlantique de la Belgique vers le Congo ou vice versa.

    Un ptidej sud africain avec des rognons, du lard, des saucisses ne me fait pas fuir, que du contraire. Ou alors à la scandinave avec du saumon fumé, des harengs, des betteraves…

    De la confiture il n’y en a jamais eu à table ni chez mes parents, ni chez moi et il n’y en a pas chez mes enfants.

    J’ai eu un mari qui adorait la confiture Hero aux cerises noires et quand j’en trouvais je lui en achetais. Qui parmi vous se souvient de cette marque suisse de confitures? Je viens de découvrir qu’elles sont encore sur le marché sous la marque Delicia.

    Il pestait parfois car les enfants mangeaient beaucoup de fruits et pourtant personne ne parlait à l’époque des fameux « 5 fruits et légumes ». Comme ils n’ont jamais été bon marché, il a essayé à plusieurs reprises de me convaincre de préparer des tartines à la confiture pour le goûter, peine perdue, on dit « têtue comme une ardennaise.

    Alors pourquoi ai-je décidé de me lancer? Parce que j’étais revenue de chez JP Brigand avec 6 poignées de cerises qui avaient un peu souffert dans le panier en dessous de tous les agrumes et que je ne voulais pas les jeter. Elles sont trop bonnes ces petites cerises de Cayenne.

    Vive le web où j’ai trouvé une recette de confiture de cerises, mais sans balance, j’ai fait de l’à peu près sachant que la conservation longue ne serait pas nécessaire.

    En plus j’ai mangé récemment chez une amie du requeijao accompagné de confiture de poivrons (dont la recette suivra) et j’ai immédiatement imaginé d’utiliser la confiture de pitangas sur le queijao.

    C’est quoi le requeijao. J’aurais eu beaucoup de difficultés à trouver la traduction sans poser la question sur le blog de Tasca da Elvira où j’ai trouvé la réponse et le lien wikipedia.

    En bref, on pourrait dire que cela ressemble à de la ricotta.

    Ingrédients pour un pot de 125 dl :

    6 poignées de cerises bien noires

    150 g de sucre.

    Préparation.

    Faire fondre le sucre.

    Ajouter les fruits et laisser cuire 15 minutes.

    Enlever les noyaux.

    Laisser refroidir et mettre dans un récipient adéquat