Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

civelles

  • Pâtes noires aux civelles.

    Pâtes noires aux Civelles.

     

    IMG_1148.JPG

     

    Récemment j'ai servi à des amis ce plat dont je me régale toujours autant chaque fois que j'en prépare.

    La photo est celle prise au restaurant d'Alicante où j'en ai mangé pour la première fois.

    Depuis lors je l'ai un peu adaptée et voici ma recette, promise à mes derniers invités.

     

    Il vous faudra pour 4 personnes :

     

    400 g de pâtes à l'encre de seiche

    de l'huile d'olive

    des civelles pour 4 p (c'est indiqué sur l'emballage)

    de l'ail et du persil

    sel et poivre

     

    Pour la préparation :

     

    Faire chauffer l'huile d'olive et y dorer l'ail émincé, ajouter les civelles et bien les mélanger.

    Faire cuire les pâtes selon le temps de cuisson indiqué sur le paquet. E

    Les égoutter, les remettre dans la casserole et ajouter les anguriñas.

    Secouer l'ensemble, verser dans le plat de service et parsemer de persil ciselé.

     

    Ce plat a en plus du mérite d'être facile, celui d'être économique. Mais, chut... ne le dites pas à vos invités.

  • Fausses civelles à l'ail et chapelure noire.

    anguillettes.JPG

     

    Fausses civelles à l'ail et à la chapelure noire.

    Oh ma surprise de découvrir que ce que je prenais pour de petites anguillesne sont en réalité que du surimi poisson et céphalopodes) . Evidemment, par après, je me suis rendue compte que j'avais acheté des angurinas et non des angulas dont voici la composition exacte donnée par le producteur Pescanova. A ma décharge ma bêtise peut s 'expliquer par le fait que je n'en ai jamais vu de réelles.

    Ingrédients : surimi, eau, huile de tournesol, amidon mofifiés de maïs (sans gluten),arôme et extrait de poisson, blanc d'oeuf, protéines végétales (sans gluten), sel, exhausteur de goût (monsodium glutamate , E635), stabilisant (gomme xhantane), encre de seiche.

    Pour les préparer j'ai également suivi le mode d'emploi en les faisant sauter quelques minutes avec de l'ail et du piment dans de l'huile.

    Mais par contre je suis très fière car après avoir découvert dans un libellé de photo de Chris Cosentino, »squid ink pangratto »et l'avoir traduit, je me suis lancée dans un essai: j'ai versé un peu d'huile dans une poêle et j'ai fait chauffer, ensuite j'ai ajouté de la chapelure et de l'encre de seiche en ajustantt les quantités "à l'oeil".

    Pour servir les angurinas, je les ai parsemées de chapelure et franchement, avec ou sans, cela change tout. Cette chapelure est une petite merveille.

     

     (La civelle, appelée aussi "pibale" dans le Sud-Ouest de la France, "montinette" en Picardie, "buiron" en Provence, "angulas" en Espagne est l'alevin de l'anguille.

    Voici quelques précisions données par mon amie Valérie Ramiand.

    Valérie a écrit : « La pêche (à la main au panier de nuit) aux civelles est très règlementée, les quotas sont a minima, il y a beaucoup de marché noir pour les vraies (comme en Sicile, je l'ai déjà raconté sur mon blog), certains restaurants en servent illégalement et cela fait se déplacer toute la grande bourgeoisie espagnole qui adore s'encanailler avec des choses interdites (c'est un truc de Catholiques). Donc, pour le commun des mortels, il y a les fameuses "AGULA DEL NORTE" au surimi et aux arômes articiiels à accommoder le plus souvent "pil pil" càd huile+ail+piment+persil (comme les cassolettes de gambas) ou pour faire son original avec tout ce qui tombe sous la main en cuisine. Pescanova c'est le mastodonte des produits de la mer surgelés et/ou cuisinés, pas vraiment un cador de la qualité ;-))) beaucoup de chefs ménagent pour eux en pondant des recettes un peu originales en tous les cas qui sortent de l'ordinaire de la cuisine de tous les jours. »