Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

cod's roe

  • Boudin de saumon.

    Une recette "frigidaire".

    Boudin de saumon 2.jpg

    Un grand classique pour moi : décider d’aller au resto le jour de fermeture. Je râle parfois, j’en ris plus rarement.

    Encore à Londres il y a quinze jours le truck street food que je visais particulièrement, s’était mis en vacances ce WE là.

    Mais aujourd’hui c’est la St Valentin et j’avais envie, je ne pense pas que vous devinerez de quoi, envie de m’encanailler avec un frites-cervelas à la friterie de St Hubert. Fermée sans cause ni raison

    Sur le chemin du retour il y a une taverne, A l’pêle que j’apprécie de temps à autre : fermée.

    On a d’excellents restaurants à Nassogne,  mais je ne cherchais pas du gastro.

    Retour à la casa pour une recette frigidaire, 15 minutes au compteur. Le résultat s’est avéré délicieux.

    Ne me demandez pas la composition du boudin de saumon, il y parfois des questions qu’il faut éviter. Ca goûtait le saumon…

    J’avais

    4 boudins de saumon rose

    1 brick de sauce hollandaise

    1 brick de crème fraîche

    1 tube de smoked cod roe spread

    1 tube de wasabi

    250 g de purée de pommes de terre congelée en portions

    250 g de purée de céleri rave en portions

    La préparation.

    Mettre les 2 purées dans un plat et réchauffer au MO.

    Ajouter un peu de crème fraîche.

    Saler et poivrer.

    Faire griller les boudins.

    Dans un petit poêlon faire chauffer la sauce hollandaise et un peu de crème fraîche.

    Mettre du cod roe et du wasabi.

    Yeppp, servir avec un bon verre de vin blanc.

     

     

     

     

     

     

     

  • Oeufs de merlu sur pain de seigle

     

    oeufs de mulet malikele.jpg

    De l’ISPC je suis revenue avec dans mon panier des œufs de merlu (hake roe) séchés et salés originaires d’Espagne (hueva merluza secade y salada al natural), heek kuit en flamand..

    Le nom scientifique du merlu est merluccius spp pour mettre tout le monde d’accord.

     

    Comme Philou j’adore découvrir de nouveaux produits et me lancer dans des essais plus ou moins réussis

    Celui-ci manifestement n’était pas convaincant.
    Heureux Bernard, comme il ne me suit pas toujours dans mes découvertes, il avait droit à des filets de harengs fumés, le veinard.

    J’avais goûté avant de décider de quelle manière j’allais les accommoder. C’est hyper salé ce qui m’a décidée à choisir une base de Philadelphia light.

    Et puis, pourquoi pas du Pumpernickel comme support car je ne voyais pas comment intégrer ces œufs dans un plat chaud.

    Mon imagination s’est arrêtée là.

     

    Si par hasard vous voulez tenter l’expérience quand même voici ma « recette ».

     

    Ingrédient pour 1 personne :

     

    1 tranche de Pumpernickel

    2 c à s de Philadelphia light

    du poivre en grains

    quelques tranches d’œufs

    un peu de ciboulette

    un peu de pâte d’œufs de cabillaud (Cod’s roe) importés de Norvège.

     

    La préparation.

     

    C’est facile, il n’y en a pas, il suffit de disposer les éléments selon son imagination.