Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

cuberdons

  • Les cuberdons de Anne.

    cuberdons.JPG

    C’est de « par chez moi »

     

     

    Depuis trois ans maintenant notre commune organise un marché de terroir Martchî d'èmon nos Ôtes" les premiers et troisièmes vendredi des mois de juillet et août.

    Au début nous étions quelques artistes (dont moi) à y participer mais il ne m’a  fallu qu’une  seule expérience pour me rendre compte que le public ne vient que pour s’y promener, rencontrer l’une ou l’autre connaissance et surtout pour y manger et boire. Si, on y achète quand même tout ce qui va se consommer, miel, foie gras, légumes du jardin, champignons, fromage artisanaux etc. L’art, bof , le public des marchés ne s’y intéresse guère.

    C’est très chouette, j’apprécie cette ambiance villageoise très conviviale.

    Même si on ne connaît personne, on s’assied à une table et les voisins ne manquent pas de vous poser des questions, d’essayer de vous intégrer à la conversation.

    Les musiciens se baladent, on chante de vieux refrains, on lève son verre.

    On ne manque pas de croiser notre chroniqueur local  Alain Evrard une vraie gazette que tous consultent , il connaît tout et partage  ses infos sur son blog très consulté.

    Les enfants après être passés par le stand de grimage, suivent les échassiers, les artistes du façonnage des ballons.

    Les parents sont contents, les grands parents aussi.

    Et moi, ah, ah, comme je suis native de la commune de Rochefort, je m’installe à une table et Bernard va me chercher une 8° chez les Compagnons de la Grusalle qui sont aussi les distributeurs de la fameuse Trappiste de Rochefort.

    Seconde étape chez la marchande d’escargots, bulots ou petit gris, scampis, cuisses de grenouilles, au choix. Le mien  ne change jamais, des bulots ou caracoles dans leur bouillon bien épicé, miam. J’ai appris à la connaître la madame caracole, une vraie de chez vraie, mais si gentille. Et quand elle se fait remplacer par sa fille, ce n’est jamais aussi bon.

    Si par hasard, vous êtes assis à une table de purs Nassognards, je vous défie de deviner qu’ils parlent le français comme vous, comme moi. Oh lala l’accent.

    Et quand ils ne font plus un effort pour parler « français » pour vous, ils passent au wallon. J’adore. Je ne l’ai pas appris, à la maison car maman interdisait de le parler et en plus j’ai vécu si peu de temps en Belgique que je ne m’explique pas pourquoi j’aime l’entendre, pourquoi je le comprends  et pourquoi j’ose parfois me risquer à le balbutier.

     

    Tout ça pour vous parler de ma découverte lors du dernier marché de cette année.

    Intriguée par un grand stand et poussée par ma curiosité j’ai découvert tous les produits de Madame Anne

    Produits de la bouche artisanaux et traditionnels

    Rue du Woizin 3 6990 Marenne te 084 312680

     

    Je n’ai pas résisté aux cuberdons. De mes retours  en Belgique, étant petite, tous les 3 ans à l’époque, je garde un souvenir ému des cuberdons, des fondants, des carrés de menthe et des souris en gomme. Ma grand-mère m’en envoyait « par bateau », pleine de bonnes intentions. Les cuberdons à leur arrivée étaient caoutchouteux, les fondants bien durs, le chocolat grisâtre, mais tout fait farine à bon moulin. Quand on n’a rien, il n’y a pas de comparaison possible, on ne fait pas « son petit blanc»

    Cette charmante dame passionnée par son métier, me croyez-vous, n’a même pas de site. Pas le temps m’a-t-elle répondu. On travaille pour vivre…J’avoue que l’ordi est chronophage.

     

    Donc si jamais vous passez du côté de Marche-en-Famenne, voilà une bonne adresse.

    Son mari s’occupe de la partie huiles, condiments, vinaigres…