Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

espagne

  • Tentacule de poulpe séché et salé.

    tentacules à la plancha.32.jpg

     

    tentacules de poulpe séché.38.jpg

    A la carte d'un restaurant j'ai l'habitude de chercher un plat que je n'ai jamais mangé. Rien de bien anormal jusqu'ici. Mais là où ça se corse c'est que 9 fois sur 10 le garçon revient, la mine déconfite pour m'annoncer qu'il n'y en pas ou qu'il n'y en a plus. J'en ai l 'habitude, parfois j'en ris mais il m'arrive encore de râler comme au Cap Nahau il y a quelques jours avec le poulpe séché.

    Mais si il y en a à la carte, il doit y en avoir dans les magasins ? Effectivement le garçon m'indique une grande surface à une dizaine de kms où ils en vendent.

    Devinez la suite, je cherche cette chose que je ne connais pas et ne trouvant rien je me renseigne, une gentille dame me conduit au rayon et............oh, il n'y en a plus.

    Mais je suis persévérante, mon pauvre Bernard ne compte plus les kms que je lui ai fait faire à la recherche d'un produit ou l'autre, et je l'ai trouvé dans un super petit marché couvert de la petite ville d'Altea (un petit espagnol que je vous conseille) que je n'avais pas encore exploré.

    Une tentacule coûte 6 euros ou 40 euros le kilo mais 1/4 de tentacule par personne en apéro, c'est plus que suffisant.

     

    La recette pour l'utiliser : rien de plus simple.

     

    Il suffit de le faire sauter sur une plancha très chaude quelques secondes de chaque côté en l'arrosant d'un filet d'huile d'olive, le couper en tranches et le servir avec ou sans jus de citron.

    C'est très drôle de voir cette tentacule se tortionner sur la plancha, en ce jour d'Halloween c'était parfait.

    Si c'est bon, ouuuiiii, mais à toute petite dose car c'est très salé, gare à la bouteille de cava!

  • Le restaurant de l'hotel Seto à Mortilla del palancar.

    jamones.JPG

     

    Le restaurant de l’hôtel Seto (et NON PAS SETOS) à Mortilla del Palancar.

    Pour aller manger dans cet hôtel  situé au sud-est de Madrid que Jean Paul Brigand nous avait  conseillé, nous avons fait un détour de 400 km sur le chemin de retour vers la Belgique.

    Ce détour, je le referais sans aucune hésitation.

    L’hôtel est typique dans sa catégorie espagnole des établissements 2 étoiles.

    Il est toujours difficile pour des belges, d’un âge certain, d’attendre 21 h pour passer à table quand on a 900 kms au compteur. Ou alors on y arrive à force d’apéritifs mais dans un état avancé.

    Mais non, on a été sage, on a commencé au bar par une demi portion de jambon Pata Negra de Bellota et un petit vin blanc.

    A cette heure là, nous étions évidemment les seuls clients.

    Ce Bellota, vous le connaissez et vous savez que c’est un plaisir à chaque fois redécouvert que de le laisser, presque littéralement, fondre dans la bouche.

    21 h, chouette on passe, toujours seuls, dans la salle à manger où le chef nous lit les suggestions du jour écrites sur un petit bout de papier.

    J’ai entendu sessos et mollejas (cervelle et ris) donc aucune hésitation pour mon choix. Bernard a opté pour une grive en escabèche) et des rognons à la plancha.

    Tous ces abats font partie de la spécialité de la maison : ils proviennent de chevreau de lait.

    Les petites cervelles panées, des « gourmandises » comme je les aime.

    Les ris étaient présentés avec des échalotes non pas dorées, mais presque brûlées. Ce ne doit pas être facile de ne pas atteindre le degré de cuisson où ce serait cramé. J’ai beaucoup aimé.

    Les rognons : le top du top avec un filet de citron.

    La perdrix s’est avérée d’une qualité nettement supérieure à mon résultat de caille à l’escabèche.

    Le tout arrosé avec un excellent rouge du lieu.

    Si en plus, je vous dis qu’il ne nous en a coûté que 80 euros pour le tout : apéro et boissons comprises. Vous voulez l’adresse ?

    Tout un art.

    pata negra.JPG

     

     

    assiette pata negra.JPG

    Le ris de chevreau de lait.

    ris cabrito.JPG

    Les bouchées de cervelles de chevreau de lait.

    cervelles cabrito.JPG